Conseils

Lunettes de lecture : faire le bon choix

ÉCRIT PAR Équipe Doyle  | 
10 mars 2017

Vendues en vente libre, elles ne corrigent pas pour autant les troubles de la vision.

Les lunettes de lecture vendues en vente libre ou autrement appelées lunettes loupes sont des lunettes de dépannage. Différentes des lunettes de correction, elles améliorent la vision de près du fait de leur effet plus grossissant et sont souvent utilisées pour lire ou effectuer un travail de précision de courte durée.

 

Mais prenons garde : bien qu’étant en vente libre, les lunettes de lecture ne doivent pas être choisies à l’aveuglette. « Comme la lentille n’est pas centrée à la convergence de l’œil en vision de près, ça risque de fatiguer les yeux plutôt que de les soulager sur le long terme », nous explique Joanna, opticienne à la boutique de Ville Mont-Royal.

 

 

Déterminer ses troubles de la vision

 

À partir de 40 ans, il est fréquent de commencer déjà à présenter des problèmes de vision de près  : il s’agit de la presbytie soit la faiblesse progressive du cristallin qui se caractérise par une difficulté à faire le focus entre les distances de près et de loin . Réaliser des travaux qui requièrent de la minutie ou lire des textes sur un papier, une petite boîte de médicament ou encore un ordinateur devient très difficile.

 

Si les lunettes de lecture, constituées de supports prémontés de loupe et non de verres correcteurs, sont d’excellents outils optiques, elles ne corrigent pas de façon précise les troubles de la vision personnels à chaque personne. En effet, comme elles sont prémontées avec des verres toujours égaux dans les deux yeux, elles ne corrigent pas l’asymétrie des corrections optiques, et dieu sait que peu de personnes ont les yeux égaux ! De plus, elle ne corrige pas l’astigmatisme également. Tous ces éléments constituent la clé du confort visuel. Marie-Ève, opticienne à la boutique de l’Île-des-Soeurs, précise qu’il s’agit d’une deuxième lunette. Elle vient compléter l’équipement du porteur si sa prescription est compatible.  Toutefois, pour les presbytes qui ne sont pas affectés par d’autres troubles de la vision, les lunettes de lecture peuvent constituer un moyen efficace et économique d’améliorer son confort visuel.

 

En fonction de chaque personne, et du stade de la presbytie, nous n’avons pas tous besoin du même degré de grossissement pour obtenir un confort visuel satisfaisant. On retrouve donc, de façon générale dans la plupart des pharmacies, des lunettes grossissantes de valeurs de +0,50, +1,50, +2, +2,50, +3, +3,5. Plus l’indice est grand, plus la loupe est forte.  Lors de votre examen chez l’optométriste celui-ci déterminera si ce type de lunette est adéquat pour votre prescription et suggèrera la bonne dioptrie équivalente.

 

Or, il est recommandé de plutôt se servir des lunettes de lecture comme des lunettes de dépannage. En effet, les verres de lunettes de lecture ne présentent pas l’intégralité des garanties de qualité et peuvent à la longue fatiguer les yeux et engendrer des malaises oculaires.

 

 

Définir son usage habituel

 

Les porteurs réguliers de lunettes loupe ont besoin de modèles pratiques et légers, qu’ils les utilisent au travail ou à l’occasion de la pratique d’une activité récurrente, comme l’usage d’un ordinateur. Les lunettes doivent entre autres pouvoir se tenir facilement autour du cou. Les voyageurs apprécient les modèles pliables qu’ils glissent partout, dans un sac comme dans une poche. Comme côté design, il y en a pour tous les goûts, et que les lunettes loupe ne sont pas chères, rien n’empêche d’alterner plusieurs paires en fonction de sa tenue vestimentaire.

 

Quel que soit l’usage, il est toujours préférable d’essayer les lunettes, car si la monture est trop large, la vision présentera plus de distorsion sur les côtés et les yeux se fatigueront vite du fait de l’inadaptation des verres à l’écart des yeux. Les trois conseils de notre opticienne Joanna quant à la sélection d’une lunette de lecture :

• Elle doit être bien ajustée à la convergence des yeux en vision de près.

• Le verre doit être muni d’un antireflet.

• La monture ne doit pas être trop grosse, autrement elle sera trop lourde.

 

 

 

Choisir des lunettes adaptées pour optimiser son confort

 

Aujourd’hui, il existe différents modèles, bifocaux, dégressifs ou progressifs, à choisir en fonction du confort personnel qu’elles procurent, mais surtout en fonction des exigences visuelles requises. Il existe même des modèles solaires pour porter en été.

 

Les lunettes bifocales, qui sont des modèles à double foyer, permettent par exemple également de bien voir de loin, car seul le bas des verres a un effet grossissant, le haut étant totalement neutre. Avec ce type de lunettes, il n’est plus nécessaire de regarder par-dessus les montures pour distinguer ce qui se trouve au loin. Les lunettes dégressives apportent quant à elles une vision claire de 30 centimètres à deux mètres et constituent souvent une bonne alternative pour les gens qui font beaucoup de travail de bureau et qui nécessitent une vision claire autant à l’intermédiaire, soit l’ordinateur, qu’à la lecture.

 

Que les lunettes de lecture soient utilisées pour améliorer le confort visuel dans le cas d’une presbytie débutante ou bien installée, elles sont pratiques, peu chères, et peuvent s’acheter partout et sans prescription. Une aubaine pour les jeunes quarantenaires et les voyageurs étourdis ayant oublié leurs lunettes à la maison.