Conseils

Contrer la fatigue oculaire avec les verres Eyezen

ÉCRIT PAR Équipe Doyle  | 
19 juin 2017

Une solution adaptée pour les natifs du numérique.

Vous vous frottez régulièrement les tempes et les yeux vous piquent? Bien que vous portez des verres de corrections vous avez l’habitude de terminer la journée avec des maux de tête, de cou ou des étourdissements? Vous souffrez peut-être de fatigue visuelle, une visite chez l’optométriste s’impose!

 

Une nouvelle réalité

 

Métro, école, boulot, dodo… vos yeux sont constamment sollicités dans une journée!

 

En plus d’être à l’origine d’inconforts physiques, la fatigue oculaire affecte directement la qualité de notre travail et notre niveau d’énergie. Elle touche trois personnes sur quatre et est une conséquence de notre mode de vie de plus en plus numérique. Bien qu’elle puisse survenir à tout âge, elle touche principalement ceux et celles qui passent plusieurs heures par jour devant leurs écrans.

 

 

 

« Il y a quelques années, les gens travaillaient dans un environnement composé presque uniquement d’éléments matériels. Maintenant, avec les technologies numériques, on demande au quotidien de plus en plus d’efforts à nos yeux. » comme le mentionne Janie Trottier, opticienne chez Doyle, les supports numériques font partie intégrante de notre univers en 2017.

 

En effet, plus de 64 % de la population passerait au moins 4 heures par jour devant leur ordinateur, ce chiffre est considérablement augmenté si nous incluons les technologies mobiles.

 

Pour les étudiants et les jeunes professionnels, cela veut dire jongler quotidiennement entre tableau, tablette, ordinateur, livres, collègues et téléphone intelligent. Cet ensemble d’éléments physiques et numériques à distances variables demande des efforts importants à nos yeux.

 

« Il y a aussi une notion de contrôle qu’il faut prendre en compte dans la fatigue oculaire. Notamment la convergence et l’accommodation. Deux fonctions qui permettent respectivement de diriger puis focaliser ses yeux sur le sujet. Plusieurs patients n’ont pas une coordination parfaite entre ces deux fonctions. C’est un problème fréquent et une cause indéniable dans l’apparition de la fatigue oculaire et visuelle », explique Karl Brousseau, optométriste chez Doyle.

 

 

Le Eyezen, une solution efficace

 

Heureusement, il existe des solutions. Notamment les verres Eyezen. Cette dernière technologie en matière de verres diminue la tension sur le système de convergence et d’accommodation, réduisant considérablement les efforts musculaires fournis par vos yeux et donc les risques de fatigue oculaire et visuelle.

 

Les verres Eyezen permettent une meilleure lisibilité des petits caractères, une réduction des reflets et une amélioration des contrastes. En plus de supporter les efforts de focalisation et de convergence, ils contribuent à prévenir le vieillissement prématuré des yeux. Combiné au traitement antireflet Crizal Prevencia, les verres Eyezen bloquent jusqu’à 30 % de la lumière bleue invisible, une autre cause de fatigue oculaire et visuelle.

 

Bien qu’étant une excellente solution pour ceux et celles présentant un début de presbytie, les verres Eyezen ne remplacent toutefois pas le port de foyer progressif pour les presbytes.

 

Apprenez-en plus sur le processus de fabrication des verres Eyezen.

 

Quelques trucs pour diminuer la fatigue oculaire et visuelle

 

Voici quelques trucs faciles à adopter pour contrer la fatigue oculaire et visuelle :

 

1. Gardez toujours l’équivalent d’un bras de distance avec votre ordinateur et 45 centimètres avec votre appareil mobile.

 

2. Toutes les 20 minutes, prenez une pause 20 secondes et regardez 20 pieds (6 mètres) devant vous. Essayez de penser de cligner des yeux régulièrement pendant que vous êtes devant votre écran, cela vous aidera aussi à prévenir la sécheresse oculaire.

 

3. Travaillez dans un éclairage ambiant homogène pour éviter les efforts de focalisation excessifs.

 

4. Gardez la forme. Une meilleure santé vasculaire veut aussi dire une meilleure santé oculaire.