Bien choisir son maquillage pour éviter les réactions 

Selon la Dre Duong, « si vous avez la peau sensible, il y a de fortes chances que vos yeux le soient aussi ». Lorsque vous choisissez vos cosmétiques, privilégiez donc les produits hypoallergéniques ou pour peau sensible. Le bio peut aussi être un bon repère, puisque ces produits ne contiennent habituellement pas trop de substances irritantes ou nocives. Veillez à respecter les dates de péremption. Les mentions « 3M », « 6M » et « 12M » (3 mois, 6 mois et 12 mois) indiquent effectivement la durée de vie de vos produits.

Se maquiller de la « bonne » façon

Saviez-vous que la façon dont vous appliquez votre mascara et votre crayon contour des yeux peut avoir un impact sur votre santé oculaire? En évitant d’appliquer votre mascara à la base des cils et en privilégiant des petits coups de pinceau à l’extrémité de ceux-ci, vous protégez vos yeux. Il est également préférable de donner un coup de crayon au-dessus de la paupière ou sous les cils au bas de l'œil plutôt qu’à l’intérieur. Pourquoi? Parce que le maquillage qui se retrouve sur les bords de l'œil occasionne fréquemment le blocage des glandes de Meibomius, ce qui peut entraîner des complications oculaires.

Si vous portez des verres de contact : vous pouvez mettre vos lentilles avant de vous maquiller. Vous y verrez mieux – et vous éviterez que votre maquillage ne coule lorsque vous insérerez votre verre de contact dans l'œil.

Se démaquiller : une étape clé!

On vous l’a sûrement déjà dit : se démaquiller tous les jours (même si la soirée s’est terminée au petit matin), c’est vraiment important. Mais pas n’importe comment! « Beaucoup de gens se démaquillent comme ils se lavent le visage : de haut en bas… Alors que la technique recommandée est de se démaquiller “à l’horizontale”, de l’oreille vers le nez! », explique la Dre Duong. En effet, peu importe votre choix de produit démaquillant (bi-facil, eau micellaire) ou le moyen (coton jetable, lingette démaquillante lavable), cette méthode permet d’éliminer efficacement les débris qui se trouvent dans les cils et de laisser l’excédent se drainer par le punctum, soit la petite ouverture à l’intérieur des paupières où se drainent les larmes.

Si vous portez des verres de contact : retirez-les avant de vous démaquiller. En effet, si votre lentille est en place alors que vous vous démaquillez, le mouvement latéral de la lingette sur votre paupière pourrait créer une abrasion sur la cornée.

Les verres de contact de couleur et les faux cils : une fausse bonne idée?

Vous songez à allonger vos cils de façon artificielle? Pensez-y deux fois! En effet, le port de faux cils entraîne souvent une réaction allergique due aux produits utilisés pour fixer les cils. Ces réactions sont inconfortables et peuvent se compliquer, alors procédez avec précaution! 

Quant aux verres de contact de couleur, ceux qui ne sont pas conçus par des manufacturiers de produits optiques présentent un défaut important : ils sont souvent plus épais, et la matière qui les compose ne laisse pas suffisamment d’oxygène passer dans l’œil, ce qui peut avoir des effets néfastes sur votre santé oculaire. Alors, bien qu’ils soient rigolos pour une soirée d’Halloween, évitez-les autant que possible au quotidien!

Les 3 complications les plus courantes

La dermatite oculaire : une réaction allergique

L’affection liée à la routine beauté la plus répandue est sans doute la dermatite oculaire, aussi appelée dermatite de contact. Simplement dit, c’est une réaction allergique. Celle-ci est habituellement due à l’utilisation d’un produit de maquillage ou à la pose de faux cils. 

Comment la reconnaître? 

  • La paupière est enflée et souvent rouge
  • Une douleur se fait ressentir au toucher
  • L’œil ou la paupière peuvent également démanger ou picoter

Comment la traiter?

  • Cessez immédiatement l’utilisation du produit ayant entraîné la réaction (mascara, eyeliner ou fard à paupière, par exemple) et jetez le produit allergène aux poubelles. Si vous portez des verres de contact, jetez également votre paire de lentilles actuelle.
  • Consultez votre optométriste afin de vous faire prescrire des larmes artificielles et un anti-inflammatoire topique pour faire désenfler votre paupière. Si votre œil pique beaucoup, des gouttes antihistaminiques pourraient être nécessaires.

La blépharite : une inflammation de la paupière

La blépharite consiste en une inflammation dans la marge palpébrale. Elle peut aussi causer des orgelets. L’orgelet est le résultat d’une glande bouchée qui s’est infectée, souvent parce que votre œil n’a pas été correctement démaquillé. La blépharite est plus fréquente chez les personnes plus âgées, car celles-ci ont naturellement plus de débris dans les cils, ce qui fait en sorte que les glandes se bouchent plus facilement.

Comment la reconnaître? 

  • La paupière est enflée
  • Un peu comme dans le cas d’un orgelet, la paupière peut avoir une bosse
  • La paupière peut aussi être rouge
  • Des débris peuvent se trouver dans les cils 
  • Les yeux peuvent être collés le matin au réveil

Comment la traiter?

  • Faites des compresses chaudes sur l’œil affecté.
  • Maintenez une bonne hygiène de vos paupières. Nettoyez votre œil quotidiennement avec une serviette mouillée et du savon pour bébé très doux, toujours en travaillant à l’horizontale de la tempe vers le nez, pour libérer les débris des cils.
  • Si la situation ne s’améliore pas après quelques jours, consultez votre optométriste afin de vous faire prescrire des gouttes ou un onguent antibiotiques et/ou de la cortisone.

La cellulite préseptale : une affection plus rare qui requiert une intervention immédiate

La cellulite préseptale est plutôt rare, mais doit faire l’objet d’une intervention rapide. Elle se manifeste par une enflure et une douleur importante aux paupières et peut être le résultat d’une glande bouchée ou d’une piqûre d’insecte infectée.

Comment la reconnaître? 

  • La paupière est très enflée, souvent des sourcils jusqu’au milieu de la joue (l’enflure est plus importante que celle d’une dermatite de contact ou d’une blépharite)
  • L’extérieur de l’œil est rouge et douloureux, et l’œil s’ouvre difficilement
  • L’intérieur de l’œil, quant à lui, est souvent blanc

Une cellulite préseptale mal traitée peut évoluer en cellulite orbitaire, une condition plus urgente où les mouvements oculaires sont plus difficiles et douloureux, une ptose (paupière tombante) est souvent présente et une baisse d’acuité visuelle peut survenir.  

Comment la traiter?

  • Rendez-vous à l’urgence immédiatement. En effet, ce type d’urgence oculaire nécessite habituellement un traitement antibiotique oral (préseptale) ou intraveineux (orbitaire).

Adopter une routine beauté santé : un choix gagnant!

Bien qu’elles ne soient pas forcément graves, les complications telles que la dermatite oculaire et la blépharite ne sont pas agréables et peuvent prendre du temps à se résorber. Ces problèmes oculaires sont pourtant très faciles à prévenir, il suffit de suivre les précieux conseils de la Dre Duong et d’adapter légèrement votre routine beauté! Pourquoi ne pas en faire une résolution pour la nouvelle année?