Trop d’écrans? Pas le choix!

Bien que les écrans soient très pratiques pour conserver un lien avec l’école en pleine pandémie, leur surutilisation peut avoir des conséquences néfastes sur la santé visuelle des jeunes. Selon l’Association des optométristes du Québec, les enfants de 9 ans et moins devraient être exposés à un maximum d’une heure de temps d’écran par jour. Quant aux adolescents, on recommande 2 heures au maximum, ce qui est loin d’être la réalité de nos enfants et adolescents lorsqu’ils suivent leurs cours... à distance! Alors, quoi faire pour limiter l’impact de cette surutilisation? Il suffit d’essayer ces 5 petits trucs. 

1 > Allez hop, dehors!

Ce n’est pas parce qu’on ne se rend pas à l’école qu’on doit se priver de récré! S’offrir un temps à l’extérieur, tous les jours, a un effet très positif sur notre santé oculaire (et notre santé mentale). Saviez-vous que la lumière naturelle peut aider à prévenir la myopie? Vive la récré!

2 > Regarder loin, loin devant

Avec la pandémie, difficile de se projeter dans l’avenir… Cela ne nous empêchera quand même pas de regarder au loin! Vous connaissez peut-être la règle du 20-20-20, mais savez-vous pourquoi celle-ci est importante? « Cette petite règle toute simple permet aux yeux de prendre des pauses nécessaires en regardant de loin, ce qui évite une surutilisation de la vision de proche », explique le Dr Nault. Faites l’exercice avec vos jeunes : toutes les 20 minutes, pendant 20 secondes, regardez à quelque 20 pieds de distance.

3 > Se détendre autrement

Un petit moment de répit entre deux cours? Une pause pour le lunch? En famille, encouragez-vous mutuellement à profiter de ce moment de détente sans écran. Vous donnerez ainsi un peu de répit à vos yeux et vous éviterez de les fatiguer inutilement!

4 > S’éclairer mieux

Lorsque vos enfants sont de retour au boulot, pensez à leur offrir un éclairage ambiant adéquat. Ce n’est pas bien compliqué : le plus important, c’est de ne pas regarder un écran dans une pièce sombre!

5 > Améliorer l’espace de travail

Si vous le pouvez, encouragez vos enfants à conserver une bonne distance par rapport à l’écran. Pourquoi? « Parce que plus ils sont rapprochés de leur écran, plus leurs yeux forceront », précise le Dr Nault. Avec un ordinateur, vos enfants devraient être positionnés à une distance d’un bras de l’écran. Et si vos enfants utilisent une tablette, pensez à vous procurer un socle, cela évitera qu’ils l’aient en main et la rapprochent graduellement de leur visage.

Comment savoir si vos jeunes ont les yeux « fatigués »?

Malgré nos plus grands efforts pour adopter une meilleure hygiène visuelle, on ne peut pas tout contrôler. Il faut donc rester vigilants par rapport aux symptômes de fatigue visuelle! Ceux-ci peuvent se manifester de plusieurs façons :

  • Problèmes de concentration
  • Difficultés à l’école
  • Perte d’attention due à une difficulté à se focaliser
  • Maux de tête devant les écrans ou lors de temps de lecture prolongés
  • Vision floue
  • Sensation de brûlement ou de picotement dans les yeux

Les verres antifatigue : une solution pour apaiser les yeux

Habituellement réservés aux adultes, les verres antifatigue sont de plus en plus prescrits aux jeunes. La surexposition aux écrans entraîne une surutilisation de la vision de proche, qui fatigue anormalement les yeux. Ces verres, qui peuvent également être traités contre la lumière bleue, sont confectionnés sur mesure et, un peu comme un verre à foyer progressif, ils comportent une zone au bas du verre qui permet d’apaiser les yeux lorsqu’ils sont exposés aux écrans. 

Petite astuce : si votre optométriste vous conseille des verres antifatigue pour votre enfant ou adolescent, pensez à ajuster la hauteur de son écran afin que ses yeux se trouvent vis-à-vis le haut de l’écran, pour que l’antifatigue soit le plus efficace possible.

Des montures adaptées pour un confort visuel accru

Outre les verres antifatigue, le choix des montures de votre enfant jouera un rôle important sur son confort visuel. Ni trop petite ni trop grande, la monture devra être adaptée à la morphologie de votre enfant et surtout être bien ajustée par un professionnel. Lorsque vous aurez votre prescription, prenez rendez-vous avec l’un de nos opticiens pour recevoir ses précieux conseils!

Besoin de consulter?

Vos enfants, surtout les plus jeunes, ne sauront pas forcément vous dire qu’il y a un problème, puisque leur mauvaise vision sera devenue la norme! Prévoyez donc un examen de la vue une fois par année ou, si bien sûr votre enfant présente des symptômes de fatigue oculaire en cours d’année, consultez un optométriste en prenant rendez-vous en quelques clics dans une boutique DOYLE près de chez vous!