En fait, c’est une maladie chronique qui prend la forme d’une inflammation et qui peut occasionner des effets néfastes à long terme si elle n’est pas traitée. Pourtant, il suffit parfois d’intégrer certaines actions simples à sa routine quotidienne. Notre optométriste Rosanne Trudel, de la boutique Doyle à Longueuil, vous conseille.

Sécheresse oculaire : les symptômes

La sécheresse oculaire se manifeste sous plusieurs formes, soit :

  • Sécheresse oculaire et vision floue. Lorsque les yeux sont secs, la vision peut fluctuer, c’est-à-dire que l’on peut alterner entre une vision floue et claire tout au long de la journée.
  • Yeux secs qui pleurent. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, lorsque les yeux sont secs, ils peuvent couler...
  • Yeux secs qui brûlent. Une sensation de brûlement ou un léger échauffement peut se faire ressentir par moments, ou sur une période prolongée.
  • Yeux qui piquent. Vous pouvez ressentir des picotements aux yeux.

Yeux secs : causes 

Plusieurs éléments peuvent causer la sécheresse oculaire. Dans 85 % des cas, ce sont les glandes de Meibomius qui sont enflammées, pour diverses raisons.

  • Sécheresse oculaire et écrans. Lorsqu’on est devant un écran, on cligne trois fois moins des yeux. Dur à croire? Pourtant, en temps normal, on cligne des yeux environ 21 fois par minute, alors que devant un écran, on cligne à peine sept fois par minute! Et, qui dit moins de clignements dit moins de stimulation des glandes de Meibomius... qui finissent par s’atrophier.
  • Sécheresse oculaire et médicaments. Certains médicaments – notamment les anticholinergiques, antidépresseurs, antihypertenseurs et antihistaminiques – ont comme effet secondaire d’assécher les yeux.
  • Sécheresse oculaire et traitement laser. Après une opération au laser, les yeux sont plus sujets à la sécheresse oculaire. Pourquoi? Parce que lors de la chirurgie, on coupe les nerfs cornéens, il n’y a donc plus de communication entre ceux-ci et l’œil pour permettre la transmission de larmes. Cette sécheresse temporaire peut s’estomper avec le temps lorsque les nerfs cornéens se régénèrent, mais il est important de traiter la sécheresse oculaire dès l’apparition des symptômes.
  • Sécheresse oculaire et lentilles. Effectivement, les verres de contact viennent s’introduire dans le film lacrymal et causent une légère déstabilisation. Selon votre niveau « normal » de larmes, vous ressentirez plus ou moins rapidement la déstabilisation. Ainsi, si vous avez peu de larmes, vous serez susceptible d’avoir les yeux secs.

Curieux d’en savoir davantage? Notre vice-président et optométriste Karl Brousseau vous parle plus en détail des causes dans son article « Démystifier la sécheresse oculaire ».

Sécheresse oculaire : les solutions

Pour garder la sécheresse oculaire sous contrôle et adoucir les symptômes qui en découlent, on doit réduire l’inflammation. Cela peut se faire de plusieurs façons, selon la sévérité et la fréquence des symptômes.

  • Sécheresse oculaire et gouttes hydratantes. En utilisant des gouttes pour les yeux sur une base quotidienne, on peut grandement améliorer sa santé oculaire. 
  • Sécheresse oculaire et clignement des yeux. Cligner des yeux plus souvent permet aux glandes de Meibomius de générer de l’huile et, ainsi, de conserver vos yeux hydratés. 
  • Sécheresse oculaire et écrans. Bien que beaucoup d’entre nous ne puissent pas éviter les écrans au quotidien, on peut les éviter dans ses temps libres. Pensez à prendre des pauses régulièrement (toutes les 20 minutes si possible) et à employer différents moyens pour soulager vos yeux dans vos moments de détente, comme prendre de l’air, discuter ou écouter de la musique. 
  • Sécheresse oculaire et compléments alimentaires. Cela peut paraître surprenant, mais il peut être judicieux de prendre des oméga-3 pour les yeux. En effet, ces compléments alimentaires agissent sur l’inflammation de façon naturelle et contribuent ainsi à soulager les yeux secs.
  • Soins des yeux. Une bonne hygiène des paupières permet de réduire l’apport de bactéries autour des yeux. En enlevant ce surplus de bactéries, on réduit l’inflammation et donc les risques de sécheresse oculaire. Les soins peuvent être effectués le matin en même temps que la toilette quotidienne, avec un produit conseillé par l’optométriste.
  • Compresses chaudes. Pour soulager les yeux et stimuler les glandes de Meibomius, on peut se faire des compresses chaudes. En effet, lorsque l’huile qui se trouve dans les glandes est enflammée, elle fige; la chaleur permettra de la liquéfier. Au quotidien, un masque chaud (chauffé à 45 degrés Celsius!) sera plus pratique et conservera la chaleur plus longtemps.
  • Nettoyage professionnel des paupières. On peut réduire l’inflammation qui cause les yeux secs en se faisant nettoyer les paupières par un professionnel. Ce traitement contre la sécheresse oculaire rebalance la flore bactérienne et nettoie en profondeur le tour des yeux. Le processus n’est pas douloureux et dure environ 5 à 6 minutes par œil. On peut l’obtenir dans certaines boutiques Doyle.
  • Traitement sécheresse oculaire sévère. Lorsque les soins naturels (larmes artificielles, compresses chaudes) ne fonctionnent pas, il est important de consulter l’optométriste afin de se faire prescrire des anti-inflammatoires.

Quelles lentilles pour yeux secs?

Si vous portez des verres de contact, vos yeux sont plus à même de devenir secs. Pour éviter que la situation n’empire, notre optométriste vous conseille de :

  • Ne pas opter pour des lentilles à port prolongé. En effet, il est préférable de porter des lentilles journalières, car elles ne nécessitent pas de solution nettoyante, qui est très irritante pour les yeux. Si, pour quelque raison que ce soit, vous préférez les lentilles hebdomadaires ou mensuelles, utilisez une solution au peroxyde pour nettoyer en profondeur vos lentilles, vous éviterez ainsi des dépôts sur les verres de contact.
  • Ne jamais dormir avec vos lentilles cornéennes. Les yeux - surtout les yeux secs - ont grandement besoin d’être oxygénés pendant la nuit, il vaut donc mieux retirer les lentilles avant le coucher. En effet, lorsqu’on dort avec nos lentilles, nos yeux manquent d’oxygène et notre corps est obligé de compenser. Pour ce faire, il fabrique de nouveaux vaisseaux pour alimenter l’œil en oxygène, ce qui occasionne une plus grande inflammation et entraîne une sécheresse oculaire secondaire.
  • Porter vos lunettes le plus souvent possible. En privilégiant vos lunettes à vos verres de contact les soirs, fins de semaine et jours de repos, vous donnerez une pause appréciée à vos yeux.
  • Ne pas porter vos verres de contact du tout. Pas tout le temps! Mais au moins une journée par semaine si c’est envisageable.

La sécheresse oculaire se guérit-elle?

Malheureusement, puisqu’il s’agit d’une maladie chronique, on ne guérit jamais complètement la sécheresse oculaire. En revanche, une bonne hygiène de vie peut grandement améliorer notre qualité de vie et l’intensité des symptômes. Pourquoi? Parce que l’inflammation restera sous contrôle – et les désagréments aussi. Alors, ne tardez pas : consultez votre optométriste dès maintenant et prenez votre sécheresse oculaire en main!