Conseils

Tout sur la consultation et le choix de montures pour enfants

ÉCRIT PAR L'équipe Doyle  | 
24 août 2018

Laissez nos experts vous guider dans l'achat de lunettes pour enfants

Avec l’arrivée de la rentrée scolaire, c’est le moment idéal pour faire vérifier les yeux de vos enfants. Mais comment se déroule l’examen de la vue pour un tout-petit ? Et comment bien choisir ses lunettes?

Nous avons rencontré Karine Blackburn, optométriste associée à la boutique Doyle de Saint-Henri à Montréal, ainsi que Janie Trottier, opticienne associée à la boutique Doyle de Terrebonne, pour répondre à nos questions.

 

Pour les plus petits : entre 3 et 5 ans

 

Afin de dépister des problèmes précoces, l’optométriste conseille aux parents d’amener leur enfant en consultation pour la première fois dès l’âge de 6 mois.

Si, entre l’âge de 6 mois et 3 ans, vous remarquez que votre enfant fait une des choses suivantes: est ébloui facilement, cligne des yeux, se les frotte beaucoup, voit mal de loin ou a souvent un œil fermé: votre enfant a peut-être des problèmes de vue.

C’est à partir de 3 ans qu’il est conseillé de consulter une fois par an. Pour un enfant de cet âge, la consultation n’excédera pas les 30 minutes, car sinon il risque de s’ennuyer rapidement , il faut donc être  rusé ! « On utilise des dessins, des petits objets colorés, explique Karine Blackburn. Ils ne restent pas concentrés longtemps à cet âge ! On en profite également pour poser beaucoup de questions aux parents. À partir de 5 ans par contre, c’est un peu plus facile. Ils contribuent au processus, souvent ils sont très contents d’être là ! » Pour ceux qui commencent à lire, l’optométriste peut utiliser des lettres et des chiffres et pour les autres, cela peut être des couleurs.

À cet âge-là, il est également plus facile d’examiner la santé de l’œil et de voir si la rotation de l’oeil s’effectue normalement.

Selon l’experte, le problème de vision le plus courant chez les tout-petits est le strabisme. Parfois, si les parents ont de gros problèmes de myopie ou d’hypermétropie, les enfants ont plus tendance à avoir besoin d’une correction tôt.

 

 

Pour les plus grands : entre 6 et 12 ans

 

À partir de 6 ans, une consultation annuelle est optimale. Il faut quand même surveiller régulièrement que leur vue ne se détériore pas rapidement et consulter en cas de doute. « Si quelque-chose vous paraît anormal, il faut consulter plus régulièrement !, signale-t-elle. Vers environ 8 ans, la vision de l’enfant est beaucoup plus stable : c’est un âge auquel les yeux se développent très rapidement et il est même possible que certains problèmes observés se soient réglés. Selon elle, leur examen est plus semblable à celui d’un adulte. « On peut aller plus loin : voir le fond de l’œil, les faire lire, utiliser des lumières ».

Pour les plus grands, le problème le plus courant est la myopie. En effet, comme ceux-ci sont en période de croissance, l’œil, tout comme le reste du corps, connaît une élongation et donc un plus grand risque de devenir myope. Mais également, les études actuelles nous portent aussi à croire que le temps passé devant les écrans ainsi que le travail prolongé de près serait des facteurs qui favoriseraient un développement de la myopie.

 

Modes et modèles : comment choisir les lunettes d’un enfant ?

 

Pas évident de faire porter des lunettes à un tout-petit ! Voici une liste de conseils pour mieux les choisir et s’assurer que son enfant les garde sur son nez !

1. Laissez-le choisir !

Janie conseille aux parents de laisser les enfants choisir le modèle autant que possible. « Si le modèle ne leur plaît pas, c’est simple : ils ne porteront pas leurs lunettes ! » En ce qui concerne les couleurs, rien n’est interdit : c’est le moment de se faire plaisir ! Les enfants sont plus souvent attirés par des montures très colorées. D’ailleurs, certaines marques, comme Jonas Paul Eyewear, sont spécialisées juste pour correspondre aux yeux et visages des enfants.

2. La monture doit rester proportionnelle et confortable

Il ne faut pas prendre des lunettes trop petites, ou trop basses afin d’éviter qu’elles deviennent inconfortables, qu’elles glissent et que l’enfant finisse par s’en débarrasser !

« Les enfants ont tendance à préférer les montures en plastique plutôt qu’en métal parce que c’est plus confortable pour eux. Maintenant il y a tellement de choix intéressants ! On dirait presque des petits modèles d’adultes », dit Karine Blackburn.

L’experte conseille de choisir des montures plus arrondies que carrées, car elles permettent d’éviter aux enfants qu’il regarde en haut de leur lunettes. L’enfant finit par oublier qu’il porte des lunettes et c’est mieux pour lui.

3. Les verres doivent être adaptés à leurs besoins

Il est évident que les verres antireflets sont de mises, car, tous comme pour les adultes, ces verres offrent un confort inégalé au niveau de la vision tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, surtout face à des écrans. On privilégie aussi un bon antireflet avec des propriétés de résistance aux rayures supérieures, car on sait que les lunettes d’enfants sont sujettes à quelques accidents! Certains enfants aux yeux fragiles utilisent des verres solaires ou de transition, car le cristallin reste fragile jusqu’à l’âge 8 ou 9 ans. Pour ceux qui utilisent des écrans très régulièrement, on suggère aussi d’ajouter une protection anti-lumière bleue qui va permettre d’éviter une fatigue des yeux trop rapide.

4. Optez pour des accessoires, si cela semble nécessaire

Quelques accessoires comme des embouts ou des attaches peuvent les aider à ne pas s’en débarrasser. L’optométriste fait également remarquer que parce qu’ils voient mieux, les petits ne pensent plus à les retirer !

 

Et saviez-vous que Doyle offre un Forfait Junior? Une formule adaptée pour les enfants âgés de 15 ans et moins qui comprend: un rabais de 50$ sur les verres sélectionnées et une garantie d'un an sur les verres, couvrant les accidents, les bris et les rayures. Pour plus de détails, visitez la page promotion