À la suite du confinement dû à la pandémie de coronavirus (COVID-19), la Dre Annabelle Dufour, optométriste chez DOYLE Laval – Fabreville, a noté une augmentation de gens présentant des chalazions. Qu’en est-il et comment prévenir les problèmes oculaires? Découvrez ce petit guide pratique pour prendre soin de son hygiène visuelle.

S’éclairer mieux que dans un film de Hollywood

L’éclairage est un élément clé dans le maintien d’une bonne santé visuelle. Aujourd’hui, nombre d’entre nous se retrouvent en télétravail, pas très bien équipés pour affronter la tâche! Alors, comment s’assurer que notre éclairage est optimal pour la santé de nos yeux? C’est tout simple. Lorsque vous êtes devant un écran, assurez-vous :

  • D’avoir une lumière ambiante dans la pièce.
  • De réduire au maximum le contraste entre votre écran et la lumière globale de la pièce. 
  • De compléter avec une lumière d’appoint sur votre plan de travail lorsque vous manipulez des dossiers papier.

Et en fin de soirée, évitez de lire sur un appareil numérique dans l’obscurité.

Pratiquer le 20-20-20

Connaissez-vous la règle du 20-20-20? En réalité, c’est un pense-bête assez pratique qui nous rappelle de prendre des pauses d’écran régulièrement afin de permettre à notre muscle de l’accommodation de se reposer pour éviter la fatigue oculaire. Comment est-ce que ça fonctionne? Toutes les 20 minutes, pendant 20 secondes, quittez votre écran du regard et regardez au loin, à 20 pieds environ.

 

Pourquoi? Parce que le système accommodatif, qui nous permet d’avoir une vision en focus, est comme un muscle. Et, s’il y a des haltérophiles ou des adeptes de body-building dans la salle, ils vous diront qu’on ne tient pas un poids en tension pendant une heure… Il faut moduler la distance pour obtenir des résultats! C’est donc la même chose pour les yeux : nous devons éviter de fixer pendant plusieurs heures consécutives un même point et ainsi fatiguer inutilement nos yeux. Si vous le pouvez, planifiez quelques moments chaque jour pour prendre un peu d’air frais et reposer vos yeux. 

Cligner des yeux, comme lorsqu’on veut charmer sa douce moitié...

Saviez-vous que lorsque vous êtes devant un écran, vous clignez des yeux 2 à 3 fois moins qu’à la normale? Cela peut paraître anodin, mais l’impact est largement plus important qu’on ne pourrait le soupçonner! En effet, le clignement des yeux est nécessaire au fonctionnement de nos glandes de Meibomius. Chaque fois que l’on cligne des yeux, ces petites glandes expulsent une huile qui va dans les larmes et lubrifie l’œil. Si l’on ne cligne pas assez, nos glandes se bloquent, ce qui peut causer bien des problèmes… dont les fameux chalazions, des petites bosses rouges plus ou moins douloureuses sur la paupière qui s’apparentent à des orgelets!

Bref, cligner des yeux, c’est important. Et en prendre conscience vous permettra sûrement d’éviter bien des désagréments. 

Se protéger de la lumière bleue

Vous ne connaissez pas la lumière bleue? Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur le sujet dans notre article. Autrement, voici quelques façons de protéger vos yeux des effets de la lumière bleue :

  • Si vous portez des lunettes, assurez-vous que vos verres ont un traitement anti-lumière bleue.
  • Si vous travaillez sur un appareil signé Apple, activez votre mode night shift. Le mode nuit existe également sur les appareils Android.
  • Si vous travaillez sur un appareil d’une autre marque, pensez à installer un logiciel qui filtre la lumière bleue, comme F.LUX.

Attention : ces traitements, modes et logiciels ne bloquent que 20 à 30 % de la lumière bleue… La meilleure solution pour vous protéger demeure de limiter votre temps d’écran!

Garder ses distances!

Au temps du coronavirus, vous l’aurez souvent entendu : gardez vos distances! Dans ce cas, il ne s’agit pas des deux mètres recommandés par Santé Canada, mais plutôt d’une distance raisonnable entre vos yeux et votre écran, sans quoi vous mettez un stress énorme sur votre système accommodatif. 

Quelle est la règle à suivre? Il y en a deux :

  1. Pour les téléphones et les tablettes, toujours conserver l’appareil à plus d’un avant-bras de distance des yeux.
  2. Quant à l’ordi, c’est un bras de distance au minimum.

Mieux vaut prévenir que guérir

Une bonne hygiène visuelle, c’est aussi consulter régulièrement votre optométriste pour prévenir d’éventuels problèmes oculaires.

C’est déjà l’enfer?

Peut-être que cet article vous aurait été utile il y a quelques mois et que vous souffrez déjà de :

  • Rougeurs
  • Picotements
  • Sensation de sable dans les yeux
  • Larmoiement
  • Vision floue
  • Clignement excessif (non motivé par les conseils ci-dessus)

 

Si c’est le cas, il va falloir consulter! Vous souffrez sans doute de fatigue oculaire, mais il vaut mieux en avoir le cœur net, car des problèmes de vision non corrigés peuvent également être la cause de vos symptômes. 

Prenez rendez-vous avec l’un de nos optométristes dans une boutique DOYLE près de chez vous!

Article écrit en collaboration avec Dre. Annabelle Dufour, optométriste associée à la boutique de Fabreville