Saviez-vous que le système visuel se développe tout au long de l’enfance? En effet, la vision se stabilise généralement vers l’âge de 18 ans, avant de faire place, s’il y a lieu, à d’autres troubles visuels. Étant donné que les enfants ne se rendent pas toujours compte du niveau de leur vue, les parents doivent demeurer à l’affût des signes qui peuvent indiquer un problème de vision et consulter un optométriste au besoin.

 

AMBLYOPIE OU « OEIL PARESSEUX » CHEZ L’ENFANT

Certains signes, par exemple lorsqu’un œil a tendance à loucher ou si votre enfant ressent le besoin de couvrir un œil pour se concentrer, peuvent indiquer qu’il a besoin de lunettes. 

« Les cas les plus fréquents que l’on rencontre en clinique sont les enfants qui ont un bon œil et un œil paresseux. Ce sont des jeunes très fonctionnels grâce à leur bon œil, mais dans les faits, ils ont un œil paresseux qui doit absolument être traité! Ces jeunes souffrent souvent de fatigue et de maux de tête, mais ils ne se plaignent pas de leur vue, ce qui peut être trompeur », nous explique Rosanne Trudel, optométriste associée chez DOYLE Longueuil. 

 

Attention : les yeux paresseux, que l’on appelle œil amblyope, doivent être traités avant l’âge de 12 ans avec un cache-oeil (aussi appelé patch ou œil de pirate), sinon le traitement n’est pas optimal. Il est donc d’autant plus important de faire passer un examen de la vue à son enfant le plus tôt possible.

 

 

MALADIE COURANTE CHEZ LES PETITS : LE STRABISME

D’autres problèmes visuels peuvent être décelés seulement au moment de l’examen de la vue. Par exemple, lorsque les deux yeux ne fonctionnent pas parallèlement, un œil peut devenir paresseux et causer un strabisme. Ce trouble oculaire se caractérise par un œil qui devient « croche » et peut, par le fait même, occasionner une diplopie, c’est-à-dire une vision double.

 

La diplopie est une maladie qui peut révéler une pathologie pouvant aller d’une simple fatigue à un problème plus grave. Or, si le problème est détecté suffisamment tôt, il est souvent possible d’avoir recours à des verres correcteurs. On recommande donc de faire examiner les yeux de vos enfants dès l’âge de 6 mois afin d’établir un diagnostic précis et de proposer un traitement adéquat.

 

 

AUTRES SYMPTÔMES POUVANT INDIQUER UN TROUBLE DE LA VUE

Dans la majorité des cas, les symptômes sont beaucoup plus subtils que l’œil paresseux, il est donc nécessaire de consulter un spécialiste de la vue afin que celui-ci puisse réaliser un examen de la vue.

 

À titre informatif, voici quelques signes qui peuvent indiquer la présence d’un trouble de la vision chez votre enfant :

  • Maux de tête chroniques ou fatigue oculaire
  • Troubles d’apprentissage et de concentration
  • Difficulté à lire ou à mémoriser un texte
  • Inversion persistante de lettres ou de chiffres
  • Problèmes de latéralité (par exemple, si votre enfant a de la difficulté à reconnaître les formes géométriques)
  • Mauvaise coordination oculomanuelle (la capacité de votre enfant à coordonner la perception visuelle et un mouvement de manipulation)

 

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR...

Par le biais de différents tests, un optométriste peut déterminer si un enfant a besoin de lunettes ou s’il en aura besoin plus tard. 

« Selon l’Ordre des optométristes, votre enfant devrait consulter un optométriste à l’âge de 6 mois, 3 ans, 5 ans et ensuite annuellement de 6 à 18 ans », affirme Rosanne Trudel, O. D.

 

Voici une liste des éléments qui sont vérifiés lors d’un examen de la vue :

 

 

Si vous avez le moindre doute, prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec l’un de nos optométristes. Celui-ci se fera un plaisir de faire passer un examen de la vue à votre enfant et mettra en place un traitement, s’il est nécessaire, au plus tôt!

 

Trouvez un optométriste près de chez vous dès aujourd’hui!

 

*Cet article a été écrit en collaboration avec Rosanne Trudel, optométriste-associée chez Doyle Longueuil